Loi sur l'IVG 40 ans après

L'engagement d'une femme pour toutes les femmes

À l’occasion des hommages rendus à Simone Veil, dans le cadre de l’anniversaire de l’adoption de la loi pour l’IVG, le CNIDFF, représenté par sa présidente, Madame Ghislaine , a eu le plaisir d’assister à l’avant-première du téléfilm « La loi », interprété par Emmanuelle Devos, retraçant les trois jours de rudes débats qui ont conduit à l’adoption de la loi relative à l’interruption volontaire de grossesse, le 29 novembre 1974.

Rappelons que la fermeté, le courage et la mobilisation de Simone Veil, ministre de la Santé, ont ouvert aux femmes un véritable chemin de liberté. Si cette première loi, devant les pressions de parlementaires conservateurs, de groupes anti IVG et la pression de la rue, est restée une loi de santé publique, force est de reconnaître que la mobilisation permanente de multiples associations et parlementaires lui a permis d’évoluer progressivement vers une loi fondamentale.

 Cette liberté ouverte par la loi qu’a portée Simone Veil doit être protégée face aux multiples attaques que subissent des associations et des centres anti-IVG, et à la fermeture de certains d’entre eux

N’oublions pas qu’il y a moins d’un an, ce droit fondamental était remis en cause en Espagne.

 Par ailleurs, rappelons que pour que chaque femme connaisse ses droits en matière d’interruption volontaire de grossesse, le gouvernement français a mis récemment en place un site d’information, ivg.gouv.fr.

Ghislaine Corbin, Présidente du CNIDFF


Mot(s) clé(s)




Historique du droit des femmes

Les droits des femmes n'ont réellement commencé à évoluer en France qu'il y a quelques décennies
Lire la suite

Vu à travers le Web
Cliquez pour voir le site



Site du mois

Agir contre le harcèlement à l’école

Livres du mois

Une sélection d’ouvrages sur les domaines d’intervention du CNIDFF et des CIDFF.
Découvrir

Le CNIDFF à l’international

 

L'action du CNIDFF en Europe
et dans le Monde

Découvrir