Sortie de Je danserai si je veux

Un film fort, porteur d’un message universel

Trois personnages de jeunes femmes qui pulvérisent l’écran pour nous projeter dans leurs quotidiens. Un quatrième personnage, présent, muet destructeur, la cigarette qui dans beaucoup de pays condamne les femmes consommatrices mais qui dans ce film symbolise la liberté. Il y a bien plus destructeur et violent, le patriarcat, la domination masculine portée à son apogée, la violence sexuelle.

Trois femmes qui se découvrent imposent leur liberté de choix, de goût de vie, d’autonomie. Un film fort porteur d’un message universel, se battre toujours et encore, nous les femmes, de manière solidaire, pacifiste pour nous affranchir de toutes formes d’oppression, pour être, pleinement

Un film fort, juste, magnifiquement joué et réalisé, accompagné d’une bande-son inoubliable.

Nous avons eu la chance hier d’assister à l’avant-première du film avec la réalisatrice Maysaloun Hamoud et les actrices, Mouna Hawa, Shaden Kanboura et Sana Jammelieh. Une grande rencontre où la parole profondément sincère et engagée de ces femmes a conquis un public ravi par la qualité de l’œuvre.

Allons voir et faisons connaître « Je danserai si je veux » ! Soyons, nous aussi, solidaires de ce combat universel !


Actualités

Mot(s) clé(s)



Historique du droit des femmes

Les droits des femmes n'ont réellement commencé à évoluer en France qu'il y a quelques décennies
Lire la suite

Vu à travers le Web
Cliquez pour voir le site



Site du mois

Agir contre le harcèlement à l’école

Livres du mois

Une sélection d’ouvrages sur les domaines d’intervention du CNIDFF et des CIDFF.
Découvrir

Le CNIDFF à l’international

 

L'action du CNIDFF en Europe
et dans le Monde

Découvrir