Édito

Pour un soutien de la France à la proposition de directive relative à l’équilibre entre vie privée et vie professionnelle

Pour un soutien de la France à la proposition de directive relative à l’équilibre entre vie privée et vie professionnelle

Acteurs, depuis 1972, de la politique publique d’égalité entre les femmes et les hommes, la FNCIDFF et les 106 CIDFF témoignent de l’importance de la charge portée par les femmes en matière de parentalité, et de son impact sur leurs carrières. Par ailleurs, la FNCIDFF et les CIDFF sont également très engagés dans le soutien aux aidants familiaux. Parentalité et aide aux proches dépendants, deux domaines dans lesquels les femmes sont massivement plus investies que les hommes.

La proposition de directive relative à l’équilibre entre vie privée et vie professionnelle propose d’octroyer aux parents et aux aidants proches plus de congés familiaux assortis d’une meilleure rémunération, plus de flexibilité dans les horaires de travail afin de leur permettre un meilleur équilibre entre leur vie familiale et leur vie professionnelle. L’adoption de ces mesures inciterait les hommes à s’engager plus dans la sphère familiale et à accroître la participation des femmes au marché du travail qui sont deux objectifs pour lesquels œuvre notre fédération.

L’adoption de la directive sur l’équilibre vie privé et vie professionnelle constituerait, pour la FNCIDFF engagée au quotidien dans l’autonomisation personnelle, professionnelle et sociale des femmes, une garantie déterminante pour leur accès à l’emploi et à l’autonomie économique.

Pionnière de la réflexion dans le domaine de l’articulation des temps, actrice de l’implication des pères dans la parentalité, la FNCIDFF voit dans l’adoption de cette directive un élément essentiel vers plus d’égalité entre les femmes et les hommes et un meilleur partage des tâches parentales.

Alors que l’égalité entre les femmes et les hommes  a été déclarée Grande cause du quinquennat, la FNCIDFF – Fédération nationale des 106 CIDFF, demande que la France soutienne la proposition de directive européenne qui ambitionne notamment d'élargir le cadre des congés parentaux dans tous les pays membres pour permettre une harmonisation de son recours plus grand recours entre les femmes et les hommes.

L’adoption de cette nouvelle directive serait un facteur de renforcement des droits sociaux en Europe, éléments fondateurs d’une citoyenneté européenne, dans tous les États membres.

 

Annie Guilberteau
directrice générale de la FNCIDFF


Mot(s) clé(s)




Historique du droit des femmes

Les droits des femmes n'ont réellement commencé à évoluer en France qu'il y a quelques décennies
Lire la suite

Vu à travers le Web
Cliquez pour voir le site



Site du mois

Agir contre le harcèlement à l’école

Livres du mois

Une sélection d’ouvrages sur les domaines d’intervention du CNIDFF et des CIDFF.
Découvrir

Le CNIDFF à l’international

 

L'action du CNIDFF en Europe
et dans le Monde

Découvrir